Délégation de service public pour l’exploitation et la gestion de l’espace Nautique de la Grande Garenne, de la piscine Robert Taron et de leurs services complémentaires (27)

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour visualiser l’avis de concession

Consulter l'appel d'offres

La phrase de la semaine

pascal-sirop« En passant de deux à une vidange annuelle, nous allons économiser 80 000 euros TTC », de Pascal Sirop, directeur du centre aquatique Château Bleu d’Annemasse.

Parmi les pistes pour réduire le déficit de l’établissement qu’il gère, Pascal Sirop souhaite développer le secteur de la remise en forme ou encore améliorer la gestion des flux. Un investissement d’environ 80 000 euros TTC qui devrait accroître les recettes de 20 % du centre aquatique. Par ailleurs, le directeur compte s’appuyer sur la nouvelle réglementation et réaliser une seule vidange annuelle. « Ce changement va nous permettre de réaliser d’importantes économies : entre les bacs tampon et les bassins, il faut compter 3 000 m3 d’eau pour une vidange, soit 30 000 euros (10 euros le mètre cube d’eau chauffée) mais également les recettes des 15 jours d’ouverture de l’établissement en plus (équivalent à la deuxième fermeture pour vidange), soit 50 000 euros ».

Plus d’informations dans notre magazine de janvier.

Le chiffre de la semaine : De 1 599 et 2 590 euros TTC

Comme la fourchette de prix d’un tapis aquatique

Après l’engouement pour l’aquabiking, le tapis (de course ou de marche) fait de plus en plus d’émules depuis quelques années au sein des centres aquatiques. Cette activité associe les bienfaits de la portance de l’eau avec la possibilité de marcher ou de courir grâce à la fluidité du mouvement. Elle sollicite tous les muscles du bas du corps, tout en améliorant les capacités d’endurance, d’entretenir le cœur ou encore de brûler des calories. Il existe deux possibilités pour utiliser le tapis de manière optimale : lors d’un cours spécifique d’une durée d’environ 45 minutes (prévoir une dizaine d’unités) ou dans le cadre d’un circuit training. Toutefois, certains établissements proposent le tapis en accès libre, sous forme de location. Selon les modèles, il faut compter un poids d’une trentaine de kilogrammes et des dimensions variant de 0,64 à 0,80 cm de large pour 120 à 135 cm de long. L’investissement est compris entre 1 599 et 2 590 euros TTC (pour les modèles fabriqués en France).

Plus d’informations dans notre magazine de janvier.

Le chantier du centre aquatique de Châteauroux va démarrer

chateaurouxRéalisé par les architectes parisiennes Salwa et Selma Mikou, le début de chantier du centre aquatique est prévu en ce début d’année 2017 et la livraison en 2019.

Le futur centre aquatique regroupera un bassin de 25 m sur 25, avec dix lignes d’eau, un bassin d’apprentissage de quatre lignes sur 25 m (1,20 m de profondeur) et d’une zone bien-être avec sauna, hammam et bains bouillonnants. « C’est plus de places et plus de souplesse pour accueillir notamment les scolaires qui auront une entrée et des vestiaires spécifiques. Pour les moyens humains en maîtres nageurs, nous prenons le défi d’une régie municipale », explique Marc Fleuret, adjoint aux sports de Châteauroux.

Sondage : Vous souhaitez un bassin olympique par département

capture-decran-2017-01-04-a-13-49-00A quelle échelle pensez-vous qu’un bassin olympique est nécessaire ?

-Dans chaque agglomération : 22 %
-Dans chaque département : 45 %
-Dans chaque région : 31 %
-Je ne sais pas : 2 %

D’après les personnes ayant répondu à la dernière question, 45 % estiment qu’il faudrait un bassin olympique par département. Elles sont 31 % à préférer l’échelle régionale et 22 % à souhaiter ce type d’équipement dans chaque agglomération.

La phrase de la semaine

damien-castelain« Nous sommes une des rares métropoles européennes à ne pas disposer d’un bassin olympique en capacité d’accueillir des championnats de France et d’Europe » de Damien Castelain, président de la Métropole Européenne de Lille.

Les élus de Métropole Européenne de Lille (MEL) ont voté la construction d’un nouvel équipement aquatique comprenant une piscine olympique à même d’accueillir les plus grandes compétitions, qui sera complété par d’autres équipements en cours de définition (fosse de plongée, deuxième bassin, espace bien-être…). « Indispensable au développement de la natation sur notre territoire et au rayonnement de notre métropole, ce nouvel équipement sportif doté d’au moins une piscine olympique et très certainement d’une fosse de plongée était un des équipements prioritaires que je souhaitais faire construire. Nous sommes en effet une des rares métropoles européennes à ne pas disposer d’un bassin olympique en capacité d’accueillir des championnats de France et d’Europe » a indiqué Damien Castelain, président de la Métropole Européenne de Lille. Ainsi, cet équipement devrait notamment comprendre un bassin sportif de 50 mètres (10 couloirs), un second bassin polyvalent, un bassin ludique, des gradins fixes et mobiles… Le Conseil de la MEL délibérera au printemps 2017 la consistance exacte du projet, ses montages contractuels, son enveloppe financière et ses modalités de financement. Eu égard aux objectifs de rayonnement et de promotion du haut niveau, la MEL sera le maître d’ouvrage puis la gestionnaire du futur équipement. En fonction du niveau d’équipements (bassins + équipements annexes), le coût du projet hors foncier peut être évalué entre 35 et 50 millions d’euros HT.

Le chiffre de la semaine : 20 millions d’euros

Comme le montant du plan piscine de Bordeaux Métropole

Début décembre, lors de son conseil communautaire, Bordeaux Métropole a validé la création d’un stade nautique métropolitain sur la commune de Mérignac, susceptible d’accueillir des compétitions nationales ou internationales et d’élargir l’offre de service en matière de loisirs nautiques. Par ailleurs, la collectivité a également mis en place un plan piscine prévoyant 20 millions d’euros (dont 8 déjà inscrits dans les budgets de l’agglomération) pour construire ou rénover des piscines dans les 28 communes, ou à l’échelle intercommunale, à l’image des projets d’Eysines et du Haillan, ou de Bruges et Blanquefort près du lac de Bordeaux.

Début des travaux de la piscine de Saint-Brès

heraclesLe 10 décembre dernier a eu lieu la pose de la première pierre de la future piscine Héraclès à Saint-Brès (34), projet portée par Montpellier Méditerranée Métropole.

Réalisé par l’agence Coste Architectures, le bâtiment sera composé de trois entités distinctes. La première avec le hall d’accueil les locaux du personnel et les vestiaires des groupes. La seconde abrite en partie les vestiaires individuels, locaux annexes et la halle bassin sportive. Enfin, la troisième accueille le bassin d’apprentissage et ludique. Ce travail de coques successives permet d’une part de hiérarchiser les espaces (accueil, halle bassin sportif et halle bassin ludique) et d’autre part permet renforcer la demande du programme de créer des espaces physiquement séparés. A l’extérieur, on trouvera une plage végétale (2 000 m2), une plage minérale (400 m2), une lagune de jeux d’eau et un pentagliss de 22 m (3 pistes). L’ouverture au public est prévue au deuxième trimestre 2018. Coût total des travaux : 7,8 millions d’euros HT.

AVIS DE CONCESSION : Délégation de service public pour la gestion et l’exploitation de la piscine communautaire Aquathelle (60)

dsp-pays-de-thelles

Cliquez sur le bouton ci-dessous pour visualiser l’avis de concession

Consulter l'appel d'offres